Fabriquer un billot à roulettes

En collaboration avec:

Toutes les personnes qui cuisinent régulièrement savent à quelle vitesse le plan de travail disparaît sous les ustensiles et les ingrédients. Reste à trouver une place, entre les casseroles et les plats, pour poser la planche à découper la viande et une autre pour les légumes...

Voici la solution: un billot à roulettes. Un meuble que vous avez déjà vu souvent chez des amis, mais n’avez-vous jamais pensé à en fabriquer un vous-même? 

Scier les poutres en épicéa

Utilisez des poutres en épicéa de 44 x 44 mm (environ 40 m) et sciez les morceaux suivants:

  • 4 morceaux de 870 mm
  • 8 morceaux de 440 mm
  • 2 morceaux de 352 mm
  • 96 morceaux de 300 mm

Sciez d’abord les morceaux les plus longs, afin d'avoir le moins de pertes possible. Les pieds mesurent 870 mm, plus 50 mm pour les roulettes pivotantes, soit au total 920 mm. Si vous préférez une autre hauteur de travail, adaptez cette hauteur. 

Après les avoir sciés, poncez tous ces morceaux pour enlever les échardes.

Coller les morceaux

Il faut maintenant coller tous les morceaux les uns aux autres et les serrer. Pour ce faire, vous avez besoin de quelques outils. Tout d’abord, il faut un support sur lequel poser les morceaux et sous lequel des serre-joints peuvent passer. Deuxièmement, cinq panneaux pour tout serrer. Ces panneaux peuvent, par exemple, être fabriqués à partir de chutes de MDF. Couvrez-les tous de sacs poubelles afin qu’ils se détachent facilement de l’ouvrage après séchage. Vous pouvez coller les sacs poubelles sur les panneaux à l'aide de ruban adhésif de peintre.

Il vous faut une plaque de base sur lequelle tout sera posé, d’une dimension d’environ 480 x 480 x 18 mm, et 4 éléments d’environ 420 x 280 x 18 mm pour serrer les côtés de l’ouvrage. Pour le serrage, vous avez besoin de 12 serre-joints de 500 mm.

Le billot à roulettes repose à l'envers sur la plaque de base, qui se trouve quant à elle sur le support. A l'extrémité des morceaux de bois, vous voyez les anneaux annuels. Ceux-ci doivent toujours se trouver en équerre les uns par rapport auxs autres. Cela permet de réduire au maximum les risques de fissures dans l'ouvrage dus au travail du bois.

Avant de passer au collage, fabriquez d’abord le plan de travail avec les pieds, en orientant tous les anneaux dans le bon sens. Faites cela sur une table à côté du support.

Posez une bâche là où vous allez coller, afin que la colle renversée ne cause pas de dégâts. Coller ces 100 pièces vous prendra un certain temps. C'est pourquoi il est conseillé de bien préparer le collage.

Il faut également adopter un bon rythme de travail pour appliquer de la colle sur tous les morceaux, les placer au bon endroit, dans le bon sens, et les serrer, tout cela sans dépasser le temps de séchage. Tournez le bouchon du flacon, appliquez une fine couche de colle sur une face avec le pinceau et étalez bien la colle. Posez ensuite chaque pièce au bon endroit sur le support.

Serrez toutes les pièces les unes contre les autres avec les plaques et les serre-joints. Laissez sécher l'ensemble pendant un jour.

Passons à la planche. Faites également bien attention au sens des anneaux afin de minimiser la déformation et la fissuration de la planche.

La planche se compose de dix petites poutrelles. Les poutrelles de 352 mm se trouvent à l’extérieur et, au centre, il y a 8 poutrelles de 440 mm. Les poutrelles extérieures de la planche sont plus courtes pour laisser de la place dans les coins pour les pieds du billot à roulettes.

Les poutrelles sont fixées les unes aux autres à l’aide de chevilles et de colle à bois. Tracez pour cela la ligne médiane tout le long des poutrelles, elle servira de guide pour transposer les trous des chevilles. Forez deux trous de 10 mm sur un des deux côtés des poutrelles qui se trouveront accolés. Forez ces trous à quelques centimètres du bord et chaque fois à un centimètre de plus ou de moins du bord. Veillez à forer assez profondément, afin que les chevilles s’emboîtent bien.

Servez-vous éventuellement de l’outil qui permet de déterminer la profondeur du forage (voir photo ci-contre). Retracez les trous à l’aide de points de transposition et forez également ces trous.

Mettez une goutte de colle à bois dans les trous et étalez de la colle sur une des surfaces qui seront collées l’une à l’autre. Etalez la colle avec une spatule. Introduisez les chevilles dans les trous et assemblez les poutrelles. Procédez ainsi avec les dix poutrelles.

Serrez l’ensemble avec des serre-joints entre des chutes de bois. Serrez encore deux poutrelles sur la planche, pour éviter qu’elle ne bombe ou ne se creuse. Laissez sécher la planche pendant un jour.

Finition

Lorsque les deux parties sont sèches, tous les côtés peuvent être poncés. Servez-vous pour cela d’une ponceuse à bande avec papier de verre à gros grain, ou d’une meuleuse d’angle à disque abrasif à gros grain. Une simple ponceuse ne ponce pas assez fort, certainement pas pour les extrémités. Faites cela de préférence dehors ou en vous servant d’un aspirateur, car cela dégage énormément de poussière. Utilisez en tout cas un masque à poussière. Poncez ensuite tous les côtés avec une ponceuse, jusqu’à ce qu’ils soient parfaitement lisses.

Le cœur de la planche se trouve à 15 cm du bas des pieds. Dessinez une ligne sur les deux côtés extérieurs de chaque pied, à 15 cm du bas. Tracez un trou de forage d’un côté, à 1 cm au-dessus de cette ligne, ainsi que de l’autre côté, 1 cm sous cette ligne. Serrez les pieds à la planche.

Percez un trou à travers les pieds jusque dans la planche, avec une mèche de 2 mm et ensuite, au même endroit, un trou de 2 cm de profondeur, avec un foret à métal pointu de 10 mm. La vis pourra disparaître dans ce trou. Appliquez de la colle à bois entre les pieds et la planche et vissez la planche avec des vis de 5 x 50 mm.  

Les trous de vis peuvent être remplis de pâte à bois ou l’on peut coller un petit morceau de bois rond de 10 mm dans le trou. Poncez le remplissage du trou de forage.

Remplissez les inégalités et les fentes avec de la pâte à bois, laissez sécher et poncez.

Poncez tous les coins du billot à roulettes pour les arrondir un peu.

Fixez les roulettes pivotantes sous le billot à roulettes à l’aide de vis pour aggloméré de 4 x 35 mm. Forez d’abord les trous avec une mèche de 2 mm et mettez une goutte de colle dans le trou de forage, parce que les vis seules n'offrent pas un assemblage très solide dans du bois de bout.

Traitez tout le billot avec de l’huile de tournesol ou d’olive. Appliquez l’huile à l’aide d’un pinceau jetable. Répétez plusieurs fois, jusqu’à ce que le bois n’absorbe plus rien. Cela empêchera que des restes de découpe ne pénètrent dans le billot. N’utilisez pas d’huile pour meubles de jardin, car celle-ci contient parfois des substances toxiques. Laissez pénétrer l’huile deux semaines avant d’utiliser le billot. Vous pouvez entretenir le billot en le ponçant de temps en temps, avant de l'enduire à nouveau d'huile.

Vissez les rails de suspension au billot à roulettes à l’aide de vis pour aggloméré en acier inoxydable.

Liste de courses

Matériel

  • 40 m de poutre en épicéa de 44 x 44 mm
  • 4 roulettes pivotantes de 50 mm avec frein
  • Plaque de support de 40 x 40 mm
  • 2 rails de suspension (440 mm) ou crochets
  • 24 vis pour aggloméré en acier inoxydable de 4 x 35 mm
  • 8 vis pour aggloméré de 5 x 50 mm
  • Huile de tournesol ou d’olive
  • Morceau de bois rond (10 mm)
  • 18 chevilles (10 mm)
  • 2 pinceaux jetables
  • Plaques
  • Sacs poubelles
  • Colle à bois
  • Pâte à bois

Outillage